Blog > Cellulite > La cellulite n’est pas une graisse comme les autres

La cellulite n’est pas une graisse comme les autres

c'est quoi la cellulite

C’est quoi la cellulite ? Pourquoi cette graisse réagit-elle différemment ? Et pourquoi résiste-t-elle aux régimes minceur ? Y aurait-il un programme ou un traitement naturel pour commencer à s’en débarrasser en 3 semaines seulement ?

La cellulite n’est pas une graisse comme les autres. C’est un phénomène à la fois métabolique et nerveux, qui exige, pour le limiter ou s’en débarrasser, un ensemble de gestes coordonnés. Mais pour qu’ils soient efficaces, encore faut-il savoir de quelle cellulite il s’agit. Car il en existe plusieurs formes qui s’installent de manière progressive, avant même que cette graisse si particulière soit visible et perceptible au toucher.

C’est quoi la cellulite ? Les 3 stades à distinguer

  • Premier stade : la cellulite aqueuse. Elle est due à l’infiltration des toxines et à la rétention d’eau. Elle est peu visible et se développe en dehors du surpoids. Cette cellulite est localisée sur les hanches, la culotte de cheval, parfois sur le dessous des bras.
  • Deuxième stade : la cellulite adipeuse. Elle est étroitement intriquée avec la surcharge graisseuse « normale ». On y retrouve un problème de rétention toxinique et aqueuse, associé à un trouble de la circulation sanguine et lymphatique, mais pas encore d’inflammation.
  • Troisième stade : la cellulite fibreuse. La cellulite aqueuse comme la cellulite adipeuse peuvent évoluer en cellulite fibreuse lorsqu’apparaissent les phénomènes inflammatoires. Le tissu graisseux se fibrose peu à peu, se « coupant » du reste du corps. On ne peut plus l’atteindre par les voies métaboliques habituelles. C’est elle que l’on qualifie couramment de cellulite car elle est plus apparente (peau d’orange, peau blanchâtre voire légèrement violacée…).
Comment vaincre sa cellulite ? Par La quotidienne

Ces différents types de cellulite s’engendrent l’un l’autre : elle est d’abord aqueuse (sur les personnes très minces) ou adipeuse (chez celles qui ont un surpoids même léger). C’est seulement ensuite, si rien n’est fait, que la cellulite devient fibreuse.

C’est aussi à ce stade qu’elle est apparente et disgracieuse. C’est donc généralement à ce moment-là qu’on commence à s’en occuper. C’est un peu tard, mais rien n’est perdu pour autant !

Un programme complet pour un résultat durable

Pour vaincre la cellulite, il faut donc se battre sur plusieurs fronts en même temps. D’abord, des gestes locaux destinés à rétablir la communication des zones cellulitiques avec le métabolisme global. Vous y parviendrez grâce à des massages aux huiles essentielles.

Dans le même temps, vous allez agir au niveau global par la détox et l’alimentation. Sans oublier bien sûr les outils antistress et l’activité physique. C’est cet ensemble qui pourra opérer une « reprogrammation neuro-métabolique », seule capable de venir à bout de la cellulite.

Rassurez-vous : ce ne sont que quelques habitudes à modifier. Chacune est simple et demande peut de temps. Vous intégrerez rapidement ces changements et au bout de quelques jours, vous n’y penserez plus… Sauf en vous regardant dans un miroir !

Comment se protéger contre la cellulite ?

Hiver comme été, massez-vous. C’est indispensable pour « écraser » la fibrose et décloisonner les tissus cellulitiques. Apprenez le geste du palper-rouler : saisissez un pli graisseux entre votre pouce et vos autres doigts, puis faites-le rouler en appuyant.

Pour plus d’efficacité, faites-le chaque jour avec une huile de massage maison : dans 30 cl d’huile de sésame, ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle de genévrier, autant de cyprès, d’hélichryse, de citron et de cèdre.

Une fois les tissus décloisonnés, il va s’agir d’aider l’organisme à évacuer les toxines qui sont relarguées dans la circulation sanguine et lymphatique. Pour cela, misez sur les plantes drainantes : le chardon-marie, le boldo et le desmodium pour aider le foie ; l’orthosiphon, les queues de cerise et la reine-des-prés pour stimuler les reins.

Ajoutez à cela des pratiques antistress comme la respiration. Elles sont indispensables car la cellulite est toujours associée à un terrain de fragilité vis-à-vis du stress. Vous obtiendrez ainsi un cocktail anticellulite qui sera efficace à long terme.

Cliquez ici pour en savoir plus