fbpx

Respirez pour ne pas grignoter !

Respirez pour ne pas grignoter !

Vous cherchez une vraie bonne astuce anti grignotage ? Pour éviter de vous ruer sur le frigo à la moindre alerte émotionnelle, vous avez tout essayé : mâcher des chewing-gum, vous brosser les dents, boire un verre d’eau, etc. Rien ne marche ! Le coupe-faim le plus efficace tient peut-être dans la maîtrise d’une technique respiratoire originale : la respiration anti fringale…

On l’a souvent répété ici : la respiration est une porte d’entrée irremplaçable dans toutes les techniques de relaxation, qu’elles soient mentales ou psycho-corporelles.

Or il existe de nombreuses techniques respiratoires codifiées, dont l’impact sur l’organisme et sur le cerveau a été confirmé par des études en neurosciences. On sait aujourd’hui qu’il suffit de modifier le rythme et l’amplitude respiratoires pour activer des zones du cerveau qui sont celles de la détente.

Respirer mieux : une astuce anti grignotage ?

La régulation de l’appétit est au centre du comportement alimentaire. Parler d’appétit revient à évoquer la faim et la satiété. L’équilibre entre les deux devrait nous conduire à manger de manière raisonnable, afin de fournir à notre organisme ce dont il a besoin, ni plus ni moins.

Chez certains, ce n’est pas le cas. Il faut dire que la faim et la satiété sont « gérées » par nos productions hormonales. D’abord la ghréline, produite par l’estomac, avertit le cerveau que l’organisme est en passe de manquer d’énergie. Et c’est le cerveau qui déclenche la faim, cette pulsion qui nous pousse à manger. 

Lorsque nous avons fourni au corps suffisamment de nutriments pour couvrir ses besoins, c’est une autre hormone qui entre en jeu : la leptine. Celle-ci est produite par le tissu adipeux lui-même. Elle entraîne une baisse d’intérêt pour la nourriture qui nous amène à mettre fin au repas. Ces hormones sont affectées par les déséquilibres liés au stress, aux émotions et à la tension nerveuse. Les pratiques respiratoires, en restaurant l’harmonie du système nerveux, contribuent à rétablir une satiété normale. C’est la meilleure astuce anti grignotage !

Une conférence sur les meilleures techniques de respiration

Conférence « Apprendre à respirer pour mieux vivre » avec le Dr Yann Rougier et Marie Borrel

La sensation de faim n’est pas toujours motivée par un réel besoin de nourriture. De nombreux facteurs peuvent provoquer un réveil de l’appétit destiné à compenser un manque d’une autre nature. C’est le cas notamment lorsque l’oxygénation du cerveau n’est pas optimale. Cet organe se retrouve alors en situation de souffrance et envoie au corps des messages que celui-ci risque d’interpréter comme un manque de sucre.

Émerge alors une « faim compensatoire » qui nous pousse à manger (de préférence des aliments sucrés) pour rendre au cerveau un fonctionnement métabolique harmonieux. Mais la solution n’étant pas adaptée au problème, le cerveau ne tarde pas à renvoyer le même message à l’organisme. 

Cette respiration brise ce cercle vicieux en « nourrissant » le cerveau. L’apport accru en oxygène est pour lui comme une « caresse biologique » qui dissout la sensation de faim. En prime, cet exercice apaise le stress qui contribue à amplifier les fringales.

La respiration anti fringale : comment la pratiquer ?

  • Commencez par vous assoir sur le bord d’un siège de manière à garder le dos bien droit. Vos pieds sont posés au sol, vos mains à plat sur vos cuisses. Vos épaules sont détendues.
  • Commencez par une longue inspiration, puis poussez un profond soupir bouche ouverte.
  • Puis, avec votre pouce gauche, bouchez votre narine gauche.
  • Inspirez par votre narine droite en comptant lentement jusqu’à 3.
  • Puis expirez très lentement par la bouche en pinçant fortement vos lèvres, comme si vous vouliez refroidir un potage trop chaud. L’expiration doit durer deux fois plus longtemps que l’inspiration. Vous comptez donc lentement jusqu’à 6 en expirant.
  • Recommencez trois fois : inspiration par la narine droite, puis expiration par la bouche, lèvres pincées.
  • À la fin de la dernière expiration, enlevez votre pouce gauche de votre narine gauche et bouchez la droite avec votre majeur. 
  • Inspirez alors par votre narine gauche (toujours en comptant lentement jusqu’à 3), puis relâchez-la et bouchez à nouveau votre narine gauche avec votre pouce
  • Puis expirez lentement par la narine droite, en comptant jusqu’à 6. Recommencez le tout trois fois. Le cycle entier dure entre 1 minute et 1 minute 30. 
  • Vous pouvez répéter l’exercice aussi souvent que nécessaire, dès que vous sentez la faim vous gagner.

Mon Régime Minceur MRM banner 800

Marisa Langy

Postez votre commentaire