fbpx

Maîtriser l’art de la compensation pour maigrir #18

Maîtriser l’art de la compensation pour maigrir #18

Vous aussi, vous adorez les gâteaux au chocolat ? Et ce repas de famille gargantuesque le weekend dernier ? Rassurez-vous, tout le monde s’accorde des petits plaisirs et des gros écarts. Un craquage alimentaire n’a pas de conséquence sur la perte de poids s’il demeure un épisode isolé pendant le rééquilibrage et si, bien sûr, on sait le compenser dès le lendemain…

Quand on suit un programme minceur, il est impossible de respecter son plan alimentaire à la lettre. Soirée entre amis, apéro entre collègues ou encore anniversaire en famille, il y a de nombreuses sollicitations qui peuvent occasionner un craquage alimentaire.

En décidant d’adopter la méthode des petits pas minceur, vous avez entrepris un effort de longue haleine pour apprendre à manger de manière saine et raisonnable. Mais il est vital pour votre moral de vous autoriser des plaisirs… À condition, bien sûr, que ceux-ci demeurent exceptionnels, ou très occasionnels.

Vous ne devez jamais vous sentir prisonnière de votre régime minceur, ce serait le plus sûr moyen de vous décourager des bonnes habitudes que vous avez prises.

Phénomène surprenant : en cessant de respecter les règles, le temps d’un repas ou d’une soirée, vous reviendrez à votre alimentation habituelle avec encore plus de discipline et de détermination.

C’est quoi un craquage alimentaire ?

Faire un écart, cela consiste à manger un plat ou des aliments qui ne sont pas prévus initialement dans le programme. Ce sont en général des aliments riches en graisses ou/et en sucres ou bien des repas festifs où la diététique ne figure pas sur la liste des invitées.

Donc un craquage alimentaire, ça arrive à tout le monde. Pas besoin de culpabiliser !

logo aujourdhui.com iconAstuce minceur : Il faut deux jours à l’excès de sucre pour se transformer en graisse. On peut donc réagir le jour même, en prenant 3 cuillerées à soupe de son d’avoine qui réduit la vitesse d’assimilation des sucres rapides et en marchant une bonne demi-heure. Et on peut même remettre ça le lendemain !
Votre coach minceur

L’idée quand on s’accorde des petits ou des gros plaisirs est de pouvoir rapidement se reprendre en main pour rattraper le craquage alimentaire dès le lendemain.

2 réactions à éviter absolument

Mais alors que faire ? Comment réagir pour compenser le dérapage ? D’abord, nous allons voir ce qu’il ne faut surtout pas faire le lendemain d’un craquage alimentaire :

  • Évitez de culpabiliser : ce qui est fait est fait ! Un craquage alimentaire ponctuel ne va pas remettre en cause tous vos efforts pour mincir, ni faire revenir vos kilos au galop. L’important, c’est de ne pas faire des écarts trop souvent.

    Donc si vous franchissez la ligne jaune une ou deux fois par mois dans votre programme habituel, cela n’aura aucune incidence sérieuse sur votre poids.
  • Évitez de jeûner ou de sauter un repas : certaines d’entre nous ont tendance à penser qu’une longue journée de jeûne pourrait résoudre le problème. Ça n’est certainement pas la bonne solution. Pas question non plus de sauter un repas. Votre organisme réagirait de manière brutale à des changements aussi drastiques.

    De nombreuses études scientifiques ont montré que cela favorise le stockage des graisses et développe la résistance à l’insuline, ce qui est néfaste si vous voulez retrouver la ligne.

Des menus spéciaux en cas de craquage alimentaire

Pour compenser un repas trop copieux ou rattraper un écart alimentaire, il convient d’adopter une alimentation pauvre en glucides le lendemain. Mangez légèrement en privilégiant les fruits peu caloriques comme la pomme, la pastèque ou la poire, les légumes verts et crudités, les poissons blancs comme la limande et les viandes maigres comme le poulet.

Vous pouvez aussi vous organiser une journée de « repas lactés » en mélangeant 200 g de fromage blanc à 0 % de MG avec un yaourt nature et coupez une pomme ou ajoutez quelques fruits rouges dedans. Un grand bol de ce mixage vous rassasiera tout en vous apportant le minimum de graisses et de sucre. Avant, vous pouvez manger un potage de légumes ou des crudités sans vinaigrette.

Vous pouvez vous offrir une journée protéinée avec, au menu, du jambon dégraissé, des œufs, de la volaille sans la peau, de la viande des Grisons ou du fromage allégé, avec de la salade verte à volonté mais sans vinaigrette.

Très important : hydratez-vous un maximum ! Vous avez le droit à 2,5 litres d’eau dans la journée pour vous aider à éliminer plus rapidement les déchets toxiques issus de la dégradation des protéines (acide urique, urée…). Grâce à l’eau, vos reins auront plus de facilité à tout évacuer !

Dernière recommandation : essayez de marcher plus longtemps que d’habitude Après un craquage alimentaire, il est bon de se dépenser. Marchez une heure au lieu de 30 minutes, faites un peu de jogging ou allez nager. Ce sera plus facile d’éliminer en pratiquant une activité physique !

Gérer un craquage alimentaire pendant le régime – Jean-Michel Cohen

Philippe Monteiro-da-Rocha

Philippe est auteur et responsable éditorial d'Aujourdhui.com. C'est à lui que vous devez vous adresser si vous avez des compliments ou des critiques à faire sur le site...

Postez votre commentaire